Au tribunal, le portable de Patrick Balkany sonne sur l'air des "Tontons Flingueurs" - Vonjour