Un deuxième groupe Facebook dans lequel des policiers échangent des propos racistes vient d’être dévoilé - Vonjour